Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 22:27

Pourquoi cette joie dans mon cœur ce soir ?

D’où vient, depuis quelque temps, ce sentiment de ne plus être impliquée dans ma vie ? Ce sentiment de vivre les choses comme si j’étais en dehors de ces choses ? Comme si tout ce que je vivais n'était qu'expériences. Difficile à expliquer. Je vis comme si je n’y étais pas… très présente il me semble et pourtant absente! et c’est très léger, très joyeux…

 

Avez-vous déjà fait cette expérience ?

Pascale

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> « Je vis comme si je n’y étais pas… »<br /> Ça, Pascale, je le sens tellement fort que j'ai l'impression de l'avoir écrit moi-même.<br /> Je t'embrasse !<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Merci Gaspard,<br /> <br /> <br /> Très peu disponible pour autre chose que ma formation d'aide soignante, en ce moment, je reste en communion avec toi par le coeur et je reviendrai à une vie plus normale bientôt avec plus de<br /> disponibilité pour les amis. Je t'embrasse fort. Pascale<br /> <br /> <br /> <br />
M
Ah. Ça me fait plaisir de voir des témoignages qui me ressemblent. J'en ai parlé il y a peu sans trop savoir. <br /> http://mariereveuse.over-blog.com/article-19782892.html<br /> C'est un état qui ressemble à la patience que j'avais après avoir eu un enfant. Toute à lui. Sans attente. Etre là tout simplement.<br /> Merci sans le savoir de m'avoir éclairée!
Répondre
A
MERCI DE PARLER DE VOTRE JOIE SI FORTE!<br /> Je ressens la même chose, une joie qui n'a pas besoin de conditions extérieures pour exister
Répondre
L
Au bout du silence je découvre ta Joie ..<br /> Merci pour ce partage de grande valeur pour moi.<br /> Il y a les joies et la Joie.<br /> Les unes passent et se transforment <br /> l'autre reste identique à elle même.<br /> <br /> La dire avec des mots est aussi délicat que l'accueillir en soi est savoureux.<br /> Comme une fleur à peine éclose que l'on ne veut pas froisser mais dont le parfum est si doux qu'on brûle de le partager .<br /> <br /> J'ai tenté d'en parler ici :<br /> http://fleurs-de-vie.over-blog.com/article-17825486.html<br /> Avec la même impression que toi de " vivre sans y être " tant cet état me semble reçu plus que voulu..comme un cadeau .
Répondre
S
Merci Michel, oui j'ai été écouter et voir Daniel s'exprimer sur ton blog et je me suis reconnue dans ce qu'il dit, bien que comme il le dise lui-même, c'est très prétentieux de l'affirmer (je le trouve aussi), oui c'est être sans désir particulier en fait et apprécier la vie dans tous ses aspects mais sans rien en attendre de particulier. Cela donne une grande détente, une joie fine de fond (qui se transforme parfois en jubilation), une paix, comme une sérénité et une grande tendresse pour les humains et pour moi-même... Je suis curieuse de voir si cela va perdurer!!! Merci infiniment de ton aide et au plaisir de te lire.
Répondre