Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 20:57

Le matérialisme sous sa forme ordinaire, psychologique et spirituelle, est une des découvertes centrales de Chögyam Trungpa qui met ainsi au jour le coeur de la corruption à l'oeuvre dans notre rapport à tout ce qui est. Nous ne cherchons alors qu'à trouver une plus haute sécurité, là où la voie appelle à un abandon entier, une ouverture sans condition.

Le chemin spirituel est d'abord le chemin de l'Honnêteté.

Fabrice Midal

 

Photo 047

Aussi longtemps que nous suivons une approche spirituelle promettant le salut, des miracles, la libération, nous restons liés par la "chaîne d'or de la spiritualité". Une telle chaîne peut être d'une grande élégance, réhaussée de joyaux et de délicates gravures, elle ne nous en emprisonne pas moins.

Il est essentiel de voir que le point essentiel de toute pratique spirituelle est de sortir de la bureaucratie de l'ego, c'est-à-dire de ce constant désir qu'a l'ego d'une forme plus haute, plus spirituelle, plus transcendante du savoir, de la religion, de la vertu, de la discrimination, du confort, bref, de ce qui fait l'objet de sa quête particulière.

Nous attendons de la spiritualité qu'elle nous apporte le bonheur et le confort, la sagesse et le salut. Cette approche littéralement égocentrique de la spiritualité doit être complètement retournée.

*********************************

Si nous essayons d'être bons et paisibles, de supprimer ou subjuguer nos émotions, c'est là qu'opère la distorsion fondamentale de l'ego. Nous sommes agressifs envers nos émotions, nous essayons d'atteindre la bonté par force.

 

Photo 014

 

Extraits du livre:

ChögyamTrungpa

Pour chaque moment de la vie

Seuil

Textes présentés et mise en forme par Fabrica Midal

 

Photo 364

 

Plus je chemine, plus je me tourne vers l'accueil de ce qui est, de la souffrance, du coeur brisé qui vit en moi...

Plus je chemine, plus j'embrasse les souffrances, les manques, les vides, les désespoirs...

Plus je chemine, moins je maîtrise et moins j'ai l'envie de maîtriser quoi que ce soit...

Plus je chemine, et plus j'abandonne, et plus je m'abandonne...

Pascale

Partager cet article

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Dharma
commenter cet article

commentaires

La Licorne 05/02/2014 22:01

Oui...je te rejoins sur ce thème...
Plus on s'efforce d'atteindre quelque chose (développement "personnel", disent certains...) et plus on renforce l'ego...et plus on s'éloigne de ce que l'on est vraiment, en profondeur...
Accueillir ce qui est...lâcher prise et être...
Accepter ...s'abandonner...
Ce qui semble facile est peut-être le plus difficile...:-)

Amicalement.

Michel 28/01/2014 21:45

Hi Pascale
Je place un lien vers cet article sur ma page Facebook. («Vivre en Présence»)
Namaste