Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 12:41

Le vrai jus de la vie est en vous. 
En ce moment même vous pouvez vous tourner vers l'intérieur, regarder en vous-même.
Aucun culte n'est nécessaire, aucune prière n'est nécessaire. 
Tout ce qui est nécessaire, c'est un voyage silencieux dans votre propre être.
C'est ce que j'appelle la méditation, 
un pèlerinage silencieux dans votre propre être. 

Et quand vous avez trouvé votre propre centre, vous avez trouvé le centre de toute l'existence.

 

Osho

 

osho4.jpg

 

 

Une amie m'envoie ces mots d'Osho que je m'empresse de vous partager... "Pélerinage silencieux dans notre propre être". C'est beau non? Et c'est tellement ça! Bonnes méditations à vous tous qui vous promenez par chez moi... Pascale


Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Bonjour Pascale ,<br /> <br /> Je ne sais pas si aujourd'hui , comme je l'avais dit , j'irai au bout de ma réponse à votre mot .<br /> Depuis début septembre 2011 , notre famille traverse une période de grosses turbulences ,<br /> sur les plans santé , psychologique , financier et depuis 15 jours ,<br /> notre chatte , âgée de presque 16 ans , est très malade .<br /> Mon esprit est un peu surmené .<br /> <br /> D'avoir compris , grâce à vous , qu'il ne faut pas confondre égo et mental<br /> est très important pour moi .<br /> Pendant les moments de Pleine Conscience , l'équivalent de ce qu'Arnaud appelait " vigilance ",<br /> que les Chrétiens appellent Présence à soi même ,<br /> j'avais toujours pensé que je devais me tromper quelque part puisque je continuais à ressentir Jean ,<br /> c'est à dire le fonctionnement du mental .<br /> <br /> Pourtant , je voyais bien que cette Pleine Conscience était fondamentale ,<br /> un progré immense par rapport à la vision habituelle ,<br /> qu'elle ouvrait considérablement l'esprit ... et que ce que je ressentais semblait bien conforme<br /> à ce que décrivait Arnaud , mon repère, quand il décrivait la vigilance . .<br /> <br /> Mais ...je n'étais pas certain de ne pas me tromper puisque je ressentais la présence de Jean .<br /> <br /> Et ma méditation selon Ramana Maharshi , elle également , ne me semblait pas totalement parfaite<br /> car je ne ressentais pas la force , l'intensité , que je ressentais pendant la Pleine Conscience .<br /> <br /> Maintenant , je vois un peu plus clair :<br /> le Soi Sans Forme , du moins à mon niveau de demi débutant ,<br /> ne peut être totalement semblable au Soi avec Formes .<br /> Le Danseur et la Danse sont intimement liés mais ne sont pas identiques .<br /> <br /> Aujourd'hui , je me sens mieux<br /> - dans la méditation de Ramana - et dans la Pleine Conscience .<br /> <br /> Je vous remercie de m'avoir aidé à franchir ce pas .<br /> <br /> "......« Alors que je n'ai pas cette sensation de rester un individu dans le Soi de Ramana ».<br /> Oui , Jean, mais nous n'avons pas "réalisé" le Soi<br /> et je ne pense pas que cette pratique de Ramana puisse être amenée dans la vie de tous les jours pour le moment ."<br /> <br /> De faire la différence entre l'égo et le mental m'aide également là .<br /> Dans la Pleine Conscience je cherchais la pureté impersonnelle du Sans Forme<br /> et dans le Sans Forme , je cherchais la force , l'intensité de la Pleine Conscience .<br /> <br /> Oui , nous ne sommes pas "réalisés " .<br /> Dans ce sens là , Ramana insiste beaucoup sur le fait qu'il ne faut pas confondre<br /> - voir , ressentir le Soi<br /> - réaliser , c'est à dire Être le Soi .<br /> <br /> D'autant plus , qu'à notre niveau , dans la méditation Ramana , toujours selon Ramana lui -même ,<br /> tant qu'on n'a pas atteint la Réalisation , on ne ressent pas directement le Soi ,<br /> on est dans le mental supérieur , à la "frontière " ( l'enveloppe selon Arnaud ) entre le mental et le pur Soi<br /> qui rayonne sur ce mental supérieur .<br /> <br /> Pour le moment , et compte tenu de toutes les difficultés actuelles de la famille ,<br /> j'essaie depuis avant hier , de savourer quand c'est possible , ce ressenti plus vrai de la Pleine Conscience<br /> et de vichara de Ramana .<br /> <br /> Il me reste à accepter l'égo .<br /> Cela sera une autre affaire , bien difficile , d'autant plus que je ne partage que partiellement<br /> votre point de vue à ce sujet .<br /> J'écrirai ce que je pense sur cet égo demain ...ou après demain .<br /> <br /> Mais soyez vraiment remerciée de m'avoir aidé au sujet du mental .<br /> <br /> J'espère que vous profitez bien de votre congé malgré le manque de soleil .<br /> <br /> Chaleureusement .<br /> Jean
Répondre
S
<br /> <br /> Aujourd'hui , je me sens mieux<br /> - dans la méditation de Ramana - et dans la Pleine Conscience<br /> <br /> <br /> J'en suis bien heureuse pour vous.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> J'avais toujours pensé que je devais me tromper quelque part puisque je continuais à<br /> ressentir Jean , c'est à dire le fonctionnement du mental .<br /> <br /> <br /> Ressentir Jean n'est pas du mental. Le mental ce sont tous nos conditionnements, nos illusions, tout ce qu'on rajoute sur la réalité et qui est faux, ce n'est pas<br /> le ressenti de Jean qui lui est bien normal, puisque Jean est dans le corps de Jean...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Attention car le mental complique tout et la réalité est simplicité.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Arrêter la lutte avec soi même, ne pas se demander plus qu'on peut (attention à l'idéalisme!), accepter d'être là où l'on est, se réconcilier avec soi et ce qu'on<br /> vit, tout cela amène la paix qui permet de s'abandonner totalement à la Vie qui peut alors agir en nous... et lui faire confiance... c'est tout, et si on est vraiment sincère dans cette<br /> acceptation de ce qui est et qu'on a toute confiance en la Vie en soi (ou en le Soi en nous), tout le reste coule de Source... il n'y a rien d'autre à faire...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pour expliquer, nous avons séparé les deux méthodes, Ramana Maharshi et Pleine Conscience, mais dans les faits, pour moi, c'est la même chose, je ne les sépare<br /> pas.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> et dans le Sans Forme , je cherchais la force , l'intensité<br /> <br /> <br /> Ce qui enlève des forces, c'est de ne pas être là où nous sommes, de se croire ailleurs. (Encore un coup du mental).<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Il me reste à accepter l'égo<br /> .<br /> Cela sera une autre affaire , bien difficile , d'autant plus que je ne partage que partiellement votre point de vue à<br /> ce sujet .<br /> <br /> <br /> Et pourtant, c'est avec une acceptation totale de ce qu'on est, d'où on se trouve, de ce qu'on vit, de ce qu'on ressent, de nos désirs, de nos pensées, de nos<br /> émotions, de tout ce qui nous fait, que nous pouvons vivre plus grand, toucher à une autre dimension de l'être. C'est ce que j'ai reçu d'Arnaud en direct, et non mon interprétation de ses livres,<br /> et c'est ce qui est la moelle de ma vie.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Depuis début septembre 2011 , notre famille traverse une période de grosses turbulences<br /> ,<br /> <br /> <br /> J'ai dû faire euthanasier mon chat en mars dernier et je compatis de tout cœur pour votre chatte de 16 ans bien malade. C'est dans les périodes de crises que j'ai<br /> le plus avancé, ouvrez bien les yeux du cœur, ressentez, accueillez pleinement tout ce qui vous traverse, instant après instant, quoi que ce soit et faites confiance... Difficile parfois, mais en<br /> tant que disciple sur la voie, c'est la seule alternative...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> De tout cœur avec vous.<br /> <br /> <br /> Pascale<br /> <br /> <br /> <br />
J
Je ne peux commencer cette lettre sans vous remercier .<br /> Notre échange vous fait du bien , j'en suis ravi , mais je suis certain que vous me donnez plus<br /> que vous recevez de moi .<br /> Je vais essayer de répondre correctement .<br /> <br /> ": qu'est-ce que l'ego pour vous et pourquoi lutter contre? "<br /> <br /> Comme je l'écrivais tout à l'heure , votre réponse m'a fait mieux prendre conscience que je confondais ,<br /> comme vous l'écrivez , égo et mental .<br /> <br /> Le fait que pendant la méditation de Ramana , " vichara " , je ne ressens pas du tout<br /> une individualité , mais uniquement la Vie , la Conscience , l'Etre ,<br /> contribue à ce que je sois choqué de ressentir mon mental pendant la Pleine Conscience .<br /> Et me fait confondre mental et égo .<br /> Pourtant Ramana avait un peu évoqué cette différence sans que je comprenne .<br /> <br /> Depuis plus de 20 ans , je me pose cette question :<br /> Quand suis-je le plus près de l'Absolu , de l'Infini , du Soi ?<br /> - quand je ressens profondément l'Être , la Conscience impersonnelle ,<br /> - ou quand je ressens la Pleine Conscience de Jean ?<br /> <br /> J'écris maintenant Pleine Conscience de Jean , ce matin , avant votre réponse , je n'aurais pas ajouté - de jean - .<br /> <br /> Si je comprends votre mot , les deux affirmations sont d'égale valeur .<br /> <br /> Enfin , pour terminer ma réponse à votre première question , l'égo , pour moi , a le même sens que pour vous .<br /> <br /> Mais contrairement à votre acceptation de votre égo ,<br /> je juge et condamne le mien la plupart du temps<br /> car je ressens que c'est lui qui m'empêche de ressentir plus souvent le Soi de Ramana ou la Pleine Conscience ,<br /> je rale contre lui car il m'empêche d'avoir le comportement que je devrais avoir<br /> si je veux être cohérent par rapport à tout ce que j'ai compris ,<br /> par rapport à tout ce que j'ai ressenti , par rapport à ce que les autres devraient recevoir de moi .<br /> <br /> C'est vrai , je ressens mon égo comme un adversaire .<br /> Ce n'est que par moments , en particulier quand les évènements sont douloureux ,<br /> que la douleur me concentre et m'aide ainsi à mieux voir , mieux m' abandonner ,<br /> à accepter la volonté de Dieu à chaque seconde , à m'accepter comme je suis .<br /> <br /> Dans ces secondes là , je pense :<br /> Dieu veut , pour le bien de tous et pour le mien que je ressente ceci du fait de l'imperfection de mon égo .<br /> Que si mon égo est imparfait , c'est encore la volonté de Dieu puisqu'il est lui même dans l'énergie de mon égo ,<br /> que mon égo lui même est la manifestation de Dieu même si je n'en suis pas conscient ,<br /> et surtout , et c'est là la seule occasion où vichara m'est vraiment utile pour accepter ce qui me gène ,<br /> je pense :<br /> Puisque qu'en vichara je ressens avec une totale certitude que seul le Soi donne l' ÊTRE ,<br /> puisque mon égo EST , que mon mauvais caractère EST , c'est la volonté de Dieu, je dois l'accepter .<br /> Ce sont les seuls moments où j'accepte mon égo , où je le ressens comme volonté de Dieu ,<br /> comme manifestation de Dieu .<br /> <br /> Ma réponse commence à être un peu longue , je ne veux pas abuser de votre temps libre .<br /> Ne répondez pas tout de suite , reposez vous , profitez de votre congé .<br /> J'écrirai la suite de ma réponse plus tard , attendez que j'ai terminé pour répondre .<br /> <br /> Je vous souhaite une chaleureuse après midi .<br /> De tout mon coeur .<br /> Jean
Répondre
J
Chère Pascale ,<br /> je viens de lire votre mot .<br /> Vous avez parfaitement compris ma situation .<br /> En effet , je n'ai certainement pas bien saisi la différence entre égo et mental .<br /> Pourtant Ramana a fait une allusion sur ce sujet , mais j'ai mal compris .<br /> Mais...cela ne résoudrait pas le fait que j'oublie si souvent d'être vraiment conscient .<br /> Tout à l'heure , après le repas , je relirai longuement votre réponse .<br /> Vous êtes une amie précieuse !<br /> Je vous souhaite bon appétit .<br /> Jean
Répondre
S
<br /> <br /> Cher Jean,<br /> <br /> <br /> Je viens de voir deux vidéos sur un blog ami et je vous mets l'adresse car je pense vraiment qu'elles peuvent vous aider. Il s'agit de http://ventdeveil.blogspot.fr/ - les vidéos d'Isabelle Padovani. Elles sont très claires et aidantes. Toutes mes amitiés. Pascale<br /> <br /> <br /> <br />
J
Merci Pascale .<br /> Très bonne soirée également .
Répondre
S
<br /> <br /> Cher Jean,<br /> <br /> <br /> Je suis en vacances, la vie m'a accordé 15 jours de repos que je n'ai pas demandé, alors je prends ce cadeau inattendu avec joie. Et nos échanges me font du bien,<br /> c'est si rare.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Vous dites : « dès la fin de la méditation, c'est une lutte permanente pour ne pas être submergé par mon ego » : qu'est-ce que l'ego pour<br /> vous et pourquoi lutter contre? Dans la lutte, on devient rigide et on fait obstacle à la Vie. Dans la détente, tout s'ouvre en nous et la Vie peut alors rentrer et prendre place. Les<br /> pensées et les émotions ne sont pas dangereuses, ne sont pas à chasser, mais à accueillir, à voir et à laisser pour ce qu'elles sont. Ca paraît pour des débutants mais c'est, pour moi, la<br /> pratique de toujours. A un moment donné, ce sont les pensées qui diminuent toutes seules jusqu'à disparaître et on peut vivre alors de longs moments de silence et de paix – et toucher alors notre<br /> vraie nature.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Arnaud m'a appris à faire une distinction entre ego et mental, et entre ego sain et ego perturbé. Donc, en ce qui concerne l'ego, il faut savoir de quoi l'on<br /> parle.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pour ce qui est des Maîtres éveillés, si on prend Ramana Maharshi, Ma Anandamayi, Ramdas, qui se sont éveillés à une conscience impersonnelle, ce n'est pas pour<br /> autant qu'ils sont pareils, ils ont gardé leur personnalité, ils sont très différents. Pour ceux que j'ai connu, si on prend Arnaud ou Lee Losowick, c'était l'eau et le vin dans leur personnalité<br /> et pourtant, ils communiaient au niveau de la conscience impersonnelle.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tout ça pour en venir à dire que Jean a toute sa place.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nous avons à discriminer le mental, qui est tout ce qu'on rajoute sur la réalité, tous les commentaires que nous faisons des choses, les films qu'on se fait, les<br /> jugements, interprétations, etc... Nous avons à « réparer » notre ego (moi) s'il a été malmené, et il s'agit là d'un travail psychologique. Mais, nous ne pouvons vivre sans notre ego<br /> sain.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> J'ai appris moi-même, petit à petit à aimer Pascale, à en prendre soin, à la remercier pour ce qu'elle m'apporte, pour les efforts qu'elle a fait tout au long de ma<br /> vie pour comprendre, pour l'argent qu'elle a dépensé au service de cette quête vers le plus grand, pour le temps qu'elle y a consacré et y consacre toujours... En apprenant à aimer Pascale, à la<br /> connaître, à la respecter, j'ai appris à aimer les autres, à les respecter, à m'ouvrir à la compassion...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et quand vous pratiquez la pleine conscience, vous dites : « J'ai la sensation que c'est Jean qui devient adulte, qui change de dimension, qui<br /> devient plus présent, plus dense, qui comprend mieux, qui s'immerge dans la nature et dans l'environnement, dans bien plus grand que lui... mais avec un fond de Jean. »<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> C'est tout à fait cela. Pour moi, c'est bien normal qu'il reste un fond de Jean comme il reste un fond de Pascale lorsque je suis auprès de mes malades, que je me<br /> m'ouvre à une présence ouverte pour les accueillir dans ce qu'ils vivent et si Pascale s'efface dans ses désirs pour tenter de laisser place à une réponse juste qui émerge du plus grand, Pascale<br /> n'est jamais bien loin. Ce qui m'aide le plus dans la vie de tous les jours, ce sont les exercices de Douglas Harding et le premier, je crois, me met instantanément dans la conscience<br /> neutre.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> « Alors que je n'ai pas cette sensation de rester un individu dans le Soi de Ramana ». Oui, Jean, mais nous n'avons pas "réalisé" le Soi et je ne pense<br /> pas que cette pratique de Ramana puisse être amenée dans la vie de tous les jours pour le moment. Et de toute façon, je ne pense pas que Jean ne s'effacera complètement même une fois éveillé. Et<br /> c'est heureux.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je me souviens d'une histoire bouddhiste où on annonce à un grand Maître que son fils s'est tué dans une chute en montagne. Et ses larmes coulent sur ses joues. Ses<br /> disciples ne comprennent pas qu'il puisse pleurer. Et il leur dit qu'il est un être humain, un père, autant qu'un éveillé (je la raconte avec mes mots). J'avais beaucoup aimé cette histoire.<br /> J'aurai très peur d'un Maître incapable de sentiment car dans des sphères très hautes...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Alors, prenez soin de Jean, qui est le lieu, le temple, où peut se révéler le Soi. Continuez à pratiquer les deux méthodes qui sont complémentaires, sans en mettre<br /> une avant l'autre mais en les traitant avec équanimité car elles ont chacune un grand rôle à jouer dans votre vie.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Dans ce chemin que l'on suit, il est bon d'avoir un ami spirituel pour nous guider. Le mental est très fort des fois pour nous faire prendre des vessies pour des<br /> lanternes et en parler avec quelqu'un de plus avancé sur la voie est essentiel pour ne pas se perdre.<br /> <br /> <br /> Bonne continuation dans votre pratique,<br /> <br /> <br /> Très chaleureusement, Pascale <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
J
Je suis un peu confus de monopoliser tout ce temps , vous avez un travail si prenant ,<br /> et des blogueurs divers qui ont besoin de votre sourire et de votre gentillesse .<br /> <br /> J'ai lu avec beaucoup d'attention et de plaisir vos deux réponses .<br /> Vous avez raison sur toute la ligne .<br /> <br /> Mais , non seulement il faut faire attention aux mots employés ,<br /> mais nous avons tous tendance à interpréter ce que nous lisons en fonction de la démarche que nous avons l'habitude d'utiliser .<br /> <br /> La méthode de Ramana Maharshi , si elle est bien pratiquée , ne peut être pratiquée par l'égo .<br /> Pour cette méditation , il faut , et c'est difficile , très difficile , un abandon total et un silence mental total , (donc sans égo ).<br /> <br /> Là , j'ouvre une parenthèse qui va dans le sens de votre réponse .<br /> Cette méditation , pour un demi débutant comme moi , même si je la pratique depuis environ 1970 ,<br /> est celle d'un moment , une heure si possible .Une heure en marge par rapport à la vie de la journée .<br /> je médite rarement aussi longtemps ,...et quand le parviens à ressentir le Soi<br /> (et encore là j'ouvrirai plus loin une autre parenthèse )ce n'est généralement que quelques minutes ,<br /> les jours " où la méditation réussit " ...<br /> Ceci va dans le sens de votre réponse car ce moment ne concerne qu'une petite partie de la journée ,<br /> car je suis incapable de m'abandonner à la Réalité plus longtemps .<br /> Dès la fin de la méditation , c'est une lutte permanente pour ne pas être submergé par mon égo !<br /> <br /> Que j'aimerais pouvoir écrire comme vous :<br /> "...Et pour moi, si l'Amour trouvé au fond de soi n'est pas incarné dans la vie de tous les jours,<br /> dans nos relations, notre travail, etc... ça sert à quoi?..."<br /> C'est mon point faible !<br /> J'ai beaucoup beaucoup de mal à investir dans le reste de la journée ce que j'ai ressenti quand la méditation " est réussie " .<br /> Je vous envie !<br /> <br /> Ne croyez pas que l'expérience du Soi soit une expérience extraordinaire .<br /> Certes , parfois, après l'avoir ressenti ,on peut ressentir sans raison apparente , un moment de grand bonheur .<br /> Mais le Soi lui même est avant tout quelque chose (si l'on peut dire ) de tout à fait NATUREL ,<br /> tel que tout le monde y compris les enfants devraient ressentir tous les jours si l'on n'était pas aveuglé<br /> par l'égo et ses miroitements ..<br /> <br /> Le reste de la journée , et malheureusement avec de très nombreux et longs oublis ,<br /> j'essaie de vivre la Pleine Conscience de Thich Nhat Hanh . Surtout dans les périodes difficiles .<br /> Je me débats dans les problèmes, comme tout le monde en essayant le plus souvent possible<br /> de revenir à la Pleine Conscience neutre ..<br /> <br /> Mais , autant ma pratique de la méditation de Ramana est limitée par ma petite capacité<br /> à m'abandonner completement plus de quelques minutes ,<br /> autant je suis un peu géné par la Pleine Conscience , d'une autre façon .<br /> En effet , tous les Maitres , quelle que soit leur religion , disent que la Conscience est IMPERSONNELLE .<br /> <br /> Ce qui est bien ressenti dans le Soi de Ramana .<br /> <br /> Or , je pratique peut être mal la Pleine Conscience :<br /> quand je pratique celle ci , j'ai plutot la sensation que c'est "Jean " qui devient adulte ,<br /> qui change de dimension , qui devient plus Présent , plus dense , qui comprend mieux ,<br /> qui s'immerge dans la Nature et l'environnement ,<br /> dans bien plus grand que lui ....<br /> mais avec un fond de " Jean "!<br /> <br /> Alors que je n'ai pas cette sensation de rester un individu dans le Soi de Ramana .<br /> <br /> Votre expérience est un modèle pour moi .<br /> J'aurai besoin de vos conseils .<br /> Je vous demande de me pardonner si j'ai abusé de votre temps libre.<br /> <br /> De tout coeur , amicalement .<br /> jean
Répondre
S
<br /> <br /> Bonsoir Jean, je me donne un peu de temps ce soir et vous répondrai demain, car cela demande une grande disponibilité pour être dans le" juste". Merci pour votre confiance.<br /> <br /> <br /> Très belle soirée. Pascale<br /> <br /> <br /> <br />