Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 08:07

Editorial de Pierre Rabhi pour le n°32 des Amis de Solan, juillet 2011

"Tant que nous n'aurons pas une vision claire de ce que nous voulons de la vie, nous ne pourrons être guidés en conscience et dans nos âmes pour construire un monde satisfaisant pour tous, un monde qui soit digne de l'intelligence divine, représentatif de ce que véritablement nous avons à faire ici-bas. Notre civilisation matérialiste, qui a prôné la raison comme seul moyen de comprendre la réalité, arrive aux limites de son expression.Tout ce que nous avons mis en place sans lui donner une âme se retourne contre nous. Nous avons des aptitudes mais pas l'intelligence pour leur donner ordre et harmonie. Or, plus je vais, plus j'ose affirmer que l'on n'arrivera à rien si l'on s'acharne comme on le fait à évacuer le sacré. L'écologie politique s'enlise dans le matérialisme : elle ne parle que d'éléments pondérables et matériels mais non pas de ce qui devrait nous exalter : la beauté qui devrait nous aider à construire un autre monde. Le résultat en est que nous vivons dans une abondance triste et angoissée.


Il nous faut chercher l'utopie (et non pas la chimère) qui est d'oser faire autrement. C'est ce que Solan a fait avec une rigueur légère et déterminée ; et je suis heureux que le monastère puisse en témoigner à travers le livre publié par Actes Sud. Son témoignage me touche énormément car il démontre que le changement est possible. Grâce à Solan et à mon ami Pierre Peylhard, je me suis engagé en Roumanie, accueilli par le métropolite Daniel de Moldavie qui est devenu par la suite le Patriarche de Roumanie. Cinq cents monastères peuvent évoluer comme Solan, entraînant avec eux les petits paysans.


La petite paysannerie en effet doit être sauvée. C'est une folie de mettre tant d'hommes dans les villes et quelques-uns seulement pour les nourrir. Dans cette folie, trois milliards d'hommes sont aujourd'hui sous-alimentés. Quant à la nourriture "abondante" de notre société, c'est une nourriture de mort. Et avec tout cela, nous sommes devenus des êtres insatiables, car la surproduction va de pair avec l'insatisfaction.


Posséder ne donne pas la joie. Or l'humanité aspire à vivre dans la paix et ne la trouvera pas dans la quête illimitée de la matière. L'attitude sacrée et profondément religieuse est celle qui prend soin de la vie."

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 16:42

Extraits de l'article écrit par Pierre Rabhi dans Psychologies de mars:

Si des extraterrestres arrivaient chez nous, ils diraient probablement:

"Ils sont surdoués mais crétins".

Nos aptitudes rendent le monde chaotique, elles ne parviennent pas à donner un ordre intelligent à nos prouesses. A l'échelle du temps géologique, nous sommes arrivés dans les trois dernières minutes d'une planète née il y a vingt-quatre heures. Avant nous, il y a de l'intelligence, un  ordre qui nous précède et qui est symphonique. Nous sommes les seuls à jouer une fausse note. L'écologie est une symphonie dans laquelle chacun joue sa partition. La nôtre peut être de marquer une pause pour réfléchir à l'usage que nous faisons du temps, de la technologie, de l'argent. Peut-être faudrait-il inventer un nouvel outil, appelons-le egomètre ou ambitiomètre. Un objet doté d'une alarme qui signalerait que ce que nous faisons n'a pas d'autre sens que de servir le démiurge en nous, celui qui croit pouvoir dompter le monde, tout en nous précipitant vers l'absurde.

divers-013.jpg

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 15:20
Pour tous les fanas de la guerre des étoiles et même les autres, férus d'écologie en tout cas, je vous conseille cette vidéo assez géniale!!!

http://www.dailymotion.com/video/x3ebfp_store-wars-vostf


Vous m'en direz des nouvelles!!! et n'oubliez pas, mangez bio!!! Pascale

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 21:06


Description
Plante vivace par sa souche de racines puissantes, poussant en touffes compactes (cespiteuse). Grandes feuilles oblongues velues et rêches. Toute la plante est velue. Ses fleurs en forme de clochette sont toutes insérées du même côté de la tige, enroulée en spirale avant floraison.

La consoude est abondante dans tout l'Ouest européen (à l'exception des régions méditérranéennes) dans les jardins, sur les talus et les prairies humides.

Risques de confusion
Possibles avec les autres espèces du genre (6 dans nos régions). Toutes sont comestibles. Confusion possible des jeunes pieds avec la digitale (Digitalis purrurea), qu'il ne faut pas consommer (risques cardiaques). Sauvage, elle ne fréquente pas le même habitat mais, dans votre jardin, repérez précisément vos plantations. La différence de toucher (doux pour la digitale) empêche toute confusion.

Usages culinaires
Ses jeunes pousses se consomment commes des Asperges, tandis que ses jeunes feuilles crues sont excellentes en salade. Plus âgée, elle constitut un bon succédané de l'épinard et permet de réaliser moult potages, gratins, pâtés de plantes, etc. Sa racine est médicinale, mais sans grand intérêt culinaire. Elle s'appelle aussi herbe aux cochons car elle entrait pour une bonne part dans leur alimentation, mais aussi herbe à coupure ou herbe du charpentier en raison de sa faculté de consolider les fractures et de soigner les plaies. D'ailleurs, le nom français dérive du latin consolida qui signifie souder!

Propriétés
Savoureux légume vert aux propriétés reminéralisantes certaines. Mais ce sont ses propriétés thérapeutiques qui ont fait sa réputation, surtout depuis que les scientifiques sont parvenus à démonter le bien-fondé des pratiques populaires, notamment pour soigner les blessures en tous genres.


Voici ma recette préférée, les Filets de consoude

16 feuilles de consoude, 250g de farine, 2 oeufs, 3 verres de lait, huile, citron, sel

Un grand classique de la cuisine sauvage que l'on nomme volontiers sole végérale, en raison de l'étrange similitude de goût avec ce poisson.

Préparez une pâte à beignets épaisse avec la farine, les oeufs, le lait, 1càS d'huile et du sel. Versez dans 1 plat.
Collez les feuilles deux à deux, l'une contre l'autre, leur pilosité abondante leur permet de s'accrocher ensemble.
Préchauffez la friture dans une poêle. Pendant ce temps, baignez les feuillez assemblées dans la pâte et passez à la friture; lorsque chaque face est dorée, dressez les feuilles dans le plat de service après les avoir égouttées sur du papier absorbant.
Les servir avec du citron (commes des filets de soles) et avec comme boisson un cidre brut.Extraits du livre "la cuisine sauvage au jardin" de Annie-Jeanne et Bernard Bertrand-La vie nature - De Borée - Terre de poche.

Essayez et je vous promets que vous serez surpris du résultat, ça ressemble vraiment à des filets de soles. C'est étonnant! Bon appétit!

Les photos sont celles de la consoude de notre jardin familial. J'avais ailleurs une consoude de Russie aux belles fleurs bleues intenses qui fleurissait le jardin et attirait les abeilles. J'ai oublié d'en prendre une racine avant de partir mais je sens que je vais y retourner pour en demander aux nouveaux habitants...

Petit souci avec la Consoude, toutes les bonnes choses ont leur revers, c'est qu'elle se sème dans le jardin et qu'une fois installée, il est impossible de la déloger, ni de la déplacer, donc, bien choisir sa place.

Et aussi, pour les jardiniers, comme on fait du purin d'ortie, on fait aussi du purin de consoude pour renforcer toutes les plantes comestibles... c'est vraiment quelqu'un cette consoude!!! Pascale, jardinière dans l'âme...
Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 10:43



C’Mai C’Vennes

Le Printemps des Créatifs Culturels

Rencontre au Coeur des Cévennes

Les samedi 31 mai et
dimanche 1
erjuin 2008










Vous êtes préoccupé par l’avenir de la planète et êtes sensible à l’écologie, vous prônez une consommation plus responsable, vous croyez aux valeurs d’ouverture aux autres et au respect des différences, vous pensez qu’être est plus important qu’avoir ou paraître, vous vous sentez partie d’un plus grand tout et vous intéressez au développement personnel et surtout vous souhaitez incarner ces valeurs et les transmettre dans le cadre de votre implication sociale.


Alors vous partagez les valeurs des Créatifs Culturels comme 17% de la population Française et vous êtes à la pointe d’un mouvement qui touche plus d’un français sur trois (cf étude réalisée et publiée en France sur les Créatifs Culturels mars 2007)


L'objectif de C'Mai C’Vennes est de nous rencontrer au cours d'un week-end autour de ces valeurs communes et de mettre en commun ce que nous sommes dans une coproduction :


« Comment favoriser notre engagement commun à incarner nos valeurs ? »


La conception de la rencontre : choix du lieu, le Mont Aigoual dans le Parc National des Cévennes, repas végétaliens et bio, forum ouvert, organisation solidaire … a été faite en conformité avec nos valeurs et autour du partage pour que chacun puisse y avoir sa place.


Ce week-end sera donc le Votre !


Vous êtes les bienvenus! Renseignements et inscriptions
www.Cmai.cc


 

Je relaie simplement l'information, car je ne pourrai me rendre dans les Cévennes cette année, à cette période. Mais je le regrette bien. Si quelques-uns de vous participent à cette rencontre, vous me raconterez... Pascale
Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 19:27



On a beau expliquer qu'avec 6,7 milliards d'humains sur la planète nous ne pouvons plus nous offrir le luxe de manger des animaux, que chaque année plus de 50 millions d'enfants et d'adultes meurent de malnutrition ou de famine dans les pays pauvres, simplement parce que leurs terres leur ont été confisquées pour cultiver des céréales (OGM) devant nourrir les vaches à l'usage des carnivores occidentaux, qu'à cause des carnivores 25 hectares de forêt tombent chaque minute, que la consommation de viande utilise 60% des réserves d'eau mondiales, etc...
On a beau expliquer que les légumineuses sont bien plus riches en protéines que n'importe quelle viande, qu'il y a en Europe 25 millions de végérariens qui se portent mieux que les autres, et qui ont dix fois moins de cancers.
On a beau démontrer les conditions atroces de l'élevage en batterie, la pollution chimique de la viande... rien n'y fait!
Ceux qui osent encore démontrer que consommer des animaux est indispensable à la santé, essayent seulement de dédouaner une gourmandise rétrograde qui se veut aveugle de tous les malheurs planétaires qu'elle engendre.

Cela me rappelle le poème de Prévert:

"Tu dis que tu aimes les fleurs,
tu les coupes.
Tu dis que tu aimes les bêtes,
tu les manges.
Tu dis que tu aimes les oiseaux,
tu les mets en cage.
Quand tu dis que tu m'aimes,
j'ai peur!"

Article de Michel Dogna dans Pratique de santé n° 79

                                                       * * * * * * *

Même le lait et tous les produits dérivés, ça craint, puisque pour que la vache ait du lait, il faut qu'elle ait fait un veau (qui part le plus souvent à la boucherie).  Et que pour nourrir les vaches laitières, on importe également des céréales ou du soja (OGM) de toutes les parties pauvres du monde...

Pourrions-nous avoir un peu plus conscience de ces choses et revoir un peu notre mode de vie... par amour, pour les êtres humains, pour les animaux, pour la planète, pour la vie...

Bien sûr, en ce qui concerne le lait c'est plus difficile, surtout au pays des fromages!!! Mais pour la viande, on peut arrêter tout de suite. Je l'ai fait il y a plusieurs années déjà, mais pas à 100% (je n'ai jamais été extrémiste) mais je vais quand même être plus vigilante à l'avenir... Et je vais faire des efforts pour les produits laitiers.

Qui est prêt à faire le pas avec moi?

Les mots c'est bien, les actes c'est mieux non?! Alors on commence quand?
Pascale

Les photos sont de Roger Sensevy
Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 22:01

Né dans une oasis du Sud algérien d'un père forgeron, Pierre Rabhi est confié à un couple d'Européens dès son jeune âge. Il reçoit alors une éducation française tout en préservant ses racines. Arrivé en France dans les années 50, ouvrier dans une usine de la capitale, Pierre remet en cause les valeurs de productivisme et de compétition de la modernité et décide de s'installer à la campagne avec sa famille sur une ferme ardéchoise. Après s'être heurté aux pratiques désastreuses de l'agriculture intensive, il se tourne vers des méthodes respectueuses de la nature. Fort de cette réussite, c'est en 1981, au Burkina Faso, qu'il commencera à transmettre son amour de la terre et son savoir-faire agroécologique... Transmission qu'il n'a cessé de poursuivre aux quatre coins du monde, cherchant à fertiliser les sols désertifiés, à redonner leur autonomie alimentaire aux plus démunis, à promouvoir une réconciliation entre les Hommes et la Terre-Mère et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une "sobriété heureuse"... 

 

Auteur et conférencier, Pierre Rabhi est à la fois paysan, l'un des pionniers de l'agriculture écologique en France, et philosophe

Après avoir initié l'association Terre & Humanisme (anciennement Les Amis de Pierre Rabhi), le mouvement des Oasis en Tous Lieux, le centre de séjour en agroécologie Les Amanins, il lance récemment le Mouvement pour la terre et l'humanisme, une fédération des consciences pour un nouveau projet de société replaçant l'humain et la nature au coeur de nos préoccupations.

VISITEZ LE BLOG DE PIERRE RABHI : http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php
LE SITE DE TERRE ET HUMANISME: http://www.terre-humanisme.org


J'ai rencontré Pierre Rabhi à plusieurs reprises, j'ai aussi fait des stages à l'association Terre et Humanisme en Ardèche. C'est quelqu'un de magnifique, qui ne parle jamais de spiritualité et qui pourtant la vit pleinement, en accord total avec la nature. Cet homme est une bénédiction pour l'humanité et la terre. Ce petit homme par la taille est un grand homme par le coeur et par l'esprit et je souhaite à chacun d'avoir l'immense bonheur de le rencontrer... Pascale

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 19:19
Nous paraissons bien petits face à la puissance gigantesque des multinationales, face aux pouvoirs politiques, économiques et financiers qui dirigent ce monde, face à tous ceux qui font et défont les choses à leur propre profit. Et pourtant, et pourtant...
 
Nous, petits consommateurs, qui sommes si insignifiants, possédons un pouvoir extraordinaire :
·         celui d'acheter ou non tel ou tel produit ;
·         celui de nourrir de notre argent ou non telle ou telle entreprise ;
·         celui de cautionner ou non tel ou tel organisme.
 
Nous avons la possibilité de choisir à qui nous donnons notre argent... et de là, à qui nous donnons du pouvoir économique et financier... que nous pérennisons.
 
Ensemble, chacun dans notre coin, sans tambour ni trompette, sans fourche ni canon, faisons la RÉVOLUTION DES SILENCIEUX :
1.      Si nous voulons une terre saine et dépolluée, donnons notre argent-pouvoir à ceux qui respectent la planète et voient les choses à long terme, dans une dynamique de développement durable, à ceux dont on sait ce qu'ils font et comment ils le font.
2.      Si nous ne voulons plus de drogues, de mafias et d'argent sale, donnons notre argent-pouvoir aux gens, aux associations, aux entreprises, aux banques et aux institutions financières qui fonctionnent avec des choix éthiques, dans la transparence et le respect reconnus.
3.      Si nous ne voulons plus de guerres, cessons d'engraisser de notre argent les gens et les entreprises qui, directement ou indirectement, travaillent pour l'industrie des armes.
 
Chaque euro qui sort du système des pouvoirs sans lendemains, afin de nourrir les entreprises, les paysans ou les artisans qui respectent les êtres humains et la nature, est important.
 
Ensemble, comme les gouttes, qui se réunissant, finissent par faire les ruisseaux et les fleuves, puis les océans, faisons la RÉVOLUTION DES SILENCIEUX !
 
Devenons des consommateurs conscients et attentifs, informés et informateurs, et surtout prêts à remettre en question notre façon de consommer, notre mode de vie ainsi que nos attitudes et comportements pour cette cause noble et juste ! La croissance économique, laquelle se poursuit d'ailleurs au détriment des populations aux revenus les plus modestes, est le piège par lequel nous devenons dépendants des systèmes de pouvoirs pour qui seul compte le profit à court terme... sans autre considération ! Servons-nous de l'expérience de ceux qui paient en milliers de morts les conséquences de cascades d'actions, à tous les niveaux, où les seules visions sont les profits uniquement personnels ! N'attendons pas que cela nous arrive ! N'attendons pas d'être des millions à mourir des diverses pollutions et aveuglements ou laxismes pour DEVENIR CONSCIENTS et AGIR !
 
Photocopiez (et traduisez) cet appel à volonté puis diffusez-le largement : passons-nous le mot afin d'être ainsi engagés et unis comme un seul homme ! Car si cette révolution appartient à tous, elle est avant tout affaire de RESPONSABILITÉ et d'ENGAGEMENT INDIVIDUELS.
 
N'attendons personne pour agir ! Mobilisons-nous individuellement pour tous !
Repost 0
Published by SOURIRE - dans Ecologie
commenter cet article