Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 21:40

 

En surface, le présent ressemble à un moment parmi d'autres.

Chaque jour de votre vie semble composé de milliers d'instants au cours desquels ont lieu divers événements.

Mais à y regarder de plus près, n'y a-t-il pas qu'un seul moment?

La vie n'est-elle pas " ce moment ", toujours?

 

Ce moment unique - le Présent - est le seul dont vous ne pourrez jamais vous échapper, l'unique facteur constant de votre vie.

Quels que soient les événements ou les changements de votre vie, une chose est certaine:

c'est toujours maintenant.


Eckart Tolle

L'art du calme intérieur

 

blog cerises 9

 

Cette explication m'a frappée, je n'avais jamais vu le présent sous cet angle et ça me parle complètement... J'ai toujours entendu," il faut vivre instant après instant", un instant, puis encore un instant et encore un instant, ce qui fait que tout me paraissait morcelé et que cela ne correspondait pas à mon ressenti et j'ai tenté depuis toujours de coller à ça et enfin, je ressens l'unité de l'instant, je me suis réconciliée avec l'instant tel que je le ressentait et c'est tellement bon.

C'est hier que, passant à la librairie, je trouve ce livre et je me demande pourquoi l'acheter alors que j'ai déjà lu et relu Eckart Tolle et que j'ai le sentiment que cela ne m'apportera rien de plus, mais je l'achète quand même, et puis à la maison je l'ouvre juste sur ce passage, et je comprends pourquoi "quelque chose" m'a poussé à le prendre malgré tout. La Vie est géniale quand on se laisse faire par elle... Cela donne une confiance incroyable... Et j'ai eu envie de partager avec vous cette expérience et en plus vous faire connaître ce trésor qui peut vous aider.  

En plus, cela me donne de plus en plus confiance en mon ressenti qu'on m'a tellement invité à renier, dans mon enfance et encore ensuite.

Pascale

Partager cet article
Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 10:36

Une amie m'envoie l'évolution de sa fille qui découvre le monde, c'est tellement beau que je vous le fais partager. Que ce texte soit une inspiration pour la vie dans l'instant...

blog fleurs 7

 

Les objets dansent dans mes mains. 

Mon corps, je le découvre, de jour en jour, d'heure en heure, d'instant en instant.

Je découvre toujours plus loin, plus haut, ses possibilités, sur les côtés, devant, derrière, en haut, en bas, je tournoie, je danse la vie, je me nourris et je m'enivre de moi-même. 

Je m'élance et je tombe parfois, je regarde Maman, elle est là, ouf !

Elle me dit vas-y, il n'y a pas de danger, tu peux continuer, alors je continue autant que je peux à explorer même quand j'ai peur, parfois je m'élance, m'élance et je ne sais pas trop comment je vais retomber, et pourtant le plus souvent je retombe bien sur ce sol parfois qui me fait si peur alors je me retiens à Maman, c'est mon point d'appui, mon ancre, et je m'élance à nouveau.

 Tout est source de découverte,

Je travaille à tout expérimenter, les textures, les saveurs, les sensations, chaudes ou froides. 

 Je m'étire pour attraper les objets autant que je peux, parfois ils m'échappent, ils partent, ils roulent, et je les laisse partir et j'accepte que j'ai des limites, alors je passe à un autre objet que j'explore avec ma bouche, ou sinon j'explore le bruit qu'il fait quand je le cogne contre un autre.


Je fais des sons avec ma bouche, des étranges sons avec ma langue dans ma bouche.


J'arrive avec mes uniques deux petites dents du bas à manger des morceaux de pommes crues, des morceaux de carottes, des morceaux de bananes, je fais des trucs incroyables, incroyables. 


Parfois Maman marche vite et je suis derrière sur son dos, dans le métro, dans la rue, je bouge au rythme de Maman, ça bouge la vie, ça remue la vie, parfois c'est calme aussi, tout calme, et je m'endors sur Maman en tétant, c'est si bon, j'adore ça, je ne me lasse pas de son lait qui change de goût tous les jours selon ce qu'elle mange. 

 

Parfois je chante sur le dos de Maman, je ris aux éclats parfois, et parfois ........Parfois.......je ne sais plus, ça va trop vite, trop vite tout ce que je vis, je dors, je m'endors ! Puis je me réveille, et c'est reparti !  

 

Je bouge et hop d'un côté, et hop de l'autre, je me retourne sur le ventre quand je suis sur le dos et j'arrive à passer de la position «quatre pattes» à la position assise, et parfois j'arrive à soulever mes fesses bras tendus, jambes et bras tendus, et même en lâchant une main, alors là, je me dis c'est dingue tout ça tout de même, tout ça avec un seul corps !!!

 

Mais c'est pas fini, il y a un truc là-bas qui m'attire l’œil et je vais à sa rencontre, je le saisis je le bouge et hop il m'échappe et roule,  je le poursuis, je le cherche, et je tombe sur autre chose qui attire mon regard, et ça ne s'arrête jamais ou presque jamais,  de temps en temps je regarde si Maman n'est pas loin pour être rassurée et je continue ma course folle, ma folle aventure de l'existence, être et se sentir être, c'est tout un art, un art que j'apprends chaque jour avec constance. 

 

Etre. 

 

Parfois je suis fatiguée alors je pleure, je pleure jusqu'à ce que Maman vienne me prendre dans les bras, alors je me repose, elle me met souvent sur son dos, elle fait la vaisselle, elle range la  maison, elle fait des trucs et moi, je suis contente, j'observe et j'apprends tout ce qu'elle fait, je regarde tout puis je m'endors sur son dos, j'adore ça, ou alors on part dehors faire des courses, enfin la vie quoi ! 

 

  Je suis merveilleusement en vie et je m'en réjouis.

 

 Maman m'a offert ma première voiture. Déjà à mon âge ! 

 

 Je cogne pleins d'objets les uns contre les autres et ça fait plein de bruits différents, c'est amusant, je découvre en une seule journée tout un monde de possibles avec la matière, la mienne et celle qui m'entoure, je découvre aussi surtout en ce moment que je peux prendre les objets et les guider précisément vers la bouche mais aussi ailleurs les uns contre les autres, c'est la danse des objets, la danse des sons, des bruits et des odeurs. 

 

Je danse la vie, je chante la vie, je tournoie, je tournoie et même parfois Maman me fait faire le bateau et je tombe dans l'eau et je ris aux éclats, ou sinon, elle me chante des chansons quand elle est en forme, puis je tète longtemps, longtemps avec délice, je tète et je m'endors contre Maman, j'adore ça,  c'est si bon ! 

 

Je mange des étranges choses que je ne connaissais pas avant, des sortes de biscottes, c'est rigolo et ça fait du bruit dans la bouche, voilà je vais me coucher car demain j'ai du boulot  

 

Céleste  

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 14:05

 

 

Ce que nous vivons n’est pas imagination

Ce n’est ni douleur ni joie.

Il n’y a pas de jugement à avoir, ni allégresse, ni tristesse,

Tout cela vient et s’en va,

Seule la présence demeure.

 

L’être humain est une maison d’hôtes.

Chaque matin un nouvel arrivant,

Une joie, une dépression, une mesquinerie,

Parfois un moment d’éveil surgit

Comme un visiteur inattendu.

Accueille-les et fais une place à chacun d’eux,

Sois reconnaissant envers tous ceux qui t’arrivent,

Car chacun a été envoyé

Comme un guide de l’au-delà.

 

Rûmi

 

Decembre 2011 008Libellule du jardin...

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 11:48

 

 

Le comble de l'Intelligence c'est la Bonté

 

a écrit Marcel Proust

 

 

 

et combien ces mots font echo à mon ressenti...

Je profite de ce post pour vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d'année en accord avec le plus profond de vous-mêmes. Pascale

 

  Decembre 2011 007

 

Mon premier bonhomme de neige de l'hiver...

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 19:46

 

 

La compassion,

c'est lorsque notre amour

rencontre la douleur d'autrui,

 

à distinguer

 

de la pitié éveillée,

lorque ce sont nos peurs

qui rencontent la douleur d'autrui.

 

 

Extrait du Guide des soins palliatifs du médecin vaudois n°5 /2008 - La spiritualité en soins palliatifs

 

P1050936

 

Cela a fait echo en moi lorsque j'ai lu cette phrase.

(je ne connaissais pas le terme de  "pitié éveillée" - de Jacques Levine).

 

Pour moi, la compassion c'est quand la vulnérabilité de l'autre touche ma propre vulnérabilité et qu'une grande tendresse enveloppe les deux. Et pour vous?


Partager cet article
Repost0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 20:29
Ne pas chercher à ne pas souffrir
ni à moins souffrir,
mais à ne pas être altéré par la souffrance.

Simone Weil

divers 086
Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 13:54
Dureté et rigidité
sont compagnons de la mort.
Fragilité et souplesse
sont compagnons de la vie.
Lao Tseu

divers-083.jpg
Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:07

Pour Angelo, qui a quitté les siens cette semaine... un nouvel ange dans le ciel...

 

Ne pleure pas si tu m'aimes!

 

Si tu savais le don de Dieu

et ce que c'est que le Ciel!

Si tu pouvais d'ici entendre

le chant des Bienheureux

et me voir au milieu d'eux!Arc en ciel

Si tu pouvais voir se dérouler

sous tes yeux les immenses horizons

et les nouveaux sentiers où je marche!

Si un instant, tu pouvais contempler

comme moi la Beauté devant laquelle

toutes les beautés pâlissent!

Crois-moi, quand la mort viendra

briser tes liens comme elle a brisé

ceux qui m'enchaînaient,

et quand, un jour que Dieu seul connaît,

ton âme viendra dans ce ciel

où l'a précédée la mienne...

Ce jour-là, tu me reverras

et tu retrouveras mon affection purifiée.

A Dieu ne plaise qu'entrant dans une vie

plus heureuse, je sois infidèle aux souvenirs

et aux vraies joies de mon autre vie

et sois devenu moins aimant!

Tu me reverras donc, transfiguré dans l'extase

et le bonheur, non plus attendant la mort,

mais avançant, d'instant en instant avec toi,

dans les sentiers nouveaux de la Lumière et la Vie!

Alors... essuie tes larmes, et ne pleure plus...

Si tu m'aimes!

 

Saint Augustin

 

arc en ciel 2

Partager cet article
Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 20:34

 

Ne vous imaginez pas

que l'Amour, pour être vrai,

doit être extraordinaire.


Ce dont on a besoin,

c'est de continuer à aimer.


Comment une lampe brille-t-elle,

si ce n'est par l'apport continuel

de petites gouttes d'huile?

Qu'il n'y ait plus de gouttes d'huile,SP_A1083.jpg

il n'y aura plus de lumière.

 

Mes amis, que sont

ces gouttes d'huile

dans nos lampes?


Elles sont les petites choses

de la vie de tous les jours:

la joie, la générosité,

les petites paroles de bonté,

l'humilité et la patience,

simplement aussi une pensée

pour les autres, notre manière

de faire silence, d'écouter,

de regarder, de pardonner,

de parler et d'agir.


Voilà les véritables

gouttes d'Amour

qui font brûler toute une vie

d'une vive flamme.

 

Mère Térésa

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 21:29

Assieds-toi près de toi

 

A chaque saison du jour une lumière nouvelle

 

Basilique St Julien Brioude 092


Va vers toi-même. Etonne-toi de toi.

Accueille la polyphonie qui t'habite.

Les couleurs de ta palette sont plus nombreuses que tu ne l'imagines.

Réveille les lumières de ton vitrail intérieur.

As-tu déjà contemplé un vitrail de près?

Vu de l'extérieur, il paraît un peu gris et triste.

Il faut entrer dans le sanctuaire ou dans la maison.

Et s'asseoir.

 

Pas seulement un jour, une fois. S'asseoir souvent, quelques minutes, mais à des heures différentes, quand il fait beau soleil, quand il fait pluie, par temps de neige ou de brouillard. Quelle vie, un vitrail!


A chaque saison du jour une lumière nouvelle.


Assieds-toi près de toi, respire un bon coup, laisse un peu de souffle t'envahir, et dis-toi que le premier vitrail, c'est toi.


Gabriel Ringlet

 

Basilique St Julien Brioude 091

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Basilique de Brioude - Auvergne

Partager cet article
Repost0