Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 18:33

 

 

Bonjour,

C'est l'été,

Et notre hébergeur a eu envie (pour notre bien: dit-il!),

d'imposer à nos blogs des publicités que nous n'avons pas choisies 

Il participe simplement à la loi du changement...

Donc, changement pour changement,

je vais donc déménager dans des lieux plus propices

à un blog qui n'a d'autre but que le partage,

sans aucune intention mercantile...

Et la beauté étant primordiale pour moi...

Pour le moment, je pars 3 semaines en vacances,

et je m'occuperai de tout cela à mon retour.

Je vous souhaite, d'ici-là, des jours lumineux,

sous le ciel d'été...

Sourire

 

004

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 14:47

Expérience:

 

J'ai réagi très fort, un de ces jours derniers, par rapport à une personne dont la voix me fait me sentir toute petite et apeurée, et puis une autre fois, je me suis encore justifiée par rapport à des reproches qu'une autre m'a fait. J'ai eu envie d'expérimenter ce: "je me suis à nouveau justifiée" (ce qui m'a beaucoup peinée et énervée quand je m'en suis aperçue après coup).

 

Accompagnée par JM, je vais ressentir ce que ça me fait à l'intérieur, maintenant.


Après un temps, je sens une zone située dans la poitrine et englobant le plexus, remplie de douceur, comme du coton, non le coton est trop dense, comme un nuage plutôt, ce nuage est tiède et rose très pâle - il y a un sourire très doux là-dedans, une joie fine en-dessous et c'est d'une douceur infinie. Au bout d'un moment, au coeur de ce nuage tiède, rose et doux, je fais venir le "je me suis à nouveau justifiée" et la peine et l'énervement que cela a provoqué en moi, et je vois apparaître, dans ce nuage, comme un petit diable jaillissant de sa boîte - il est couleur antracite... Je le vois petit finalement, plus petit que ma réaction, que mon "je me suis encore justifiée et ma peine et mon énervement" dont j'avais l'impression qu'ils prenaient toute la place... Je reste avec ce petit diable qui jaillit de sa boîte, au coeur de ce nuage rose et doux...


010 

 

Je vois soudain une fleur blanche naître au milieu de ce nuage, c'est un Lys, il se déploie au coeur de cette douceur et un mot monte; "gratitude"... gratitude pour JM qui m'accompagne, gratitude pour moi qui me donne à l'expérience, gratitude pour la Vie... le petit diable est encore là mais un peu masqué par ce Lys gratitude.

 

 011

 

Le lys s'épanouit...

 

 012

 

...jusqu'à devenir un grand oiseau blanc qui s'envole lentement et me dit; "liberté d'être"... le petit diable a rapetissé. Il est toujours là mais mon coeur est plein de compassion pour lui.

 

013

 

Ce nuage rose et doux, je le sens comme une grande force, mais pas une force d'expression, plutôt comme deux bras bien costauds, capables de tout accueillir et de tenir. Une force de contenant.

 

Je me rends compte que je n'ai pas su accueillir, accepter ce "je me suis à nouveau justifié, ni cette peine et cet énervements associés"... au moment où ils sont arrivés...

 

Maintenant, je le peux, je me sens en paix, douce et pleine de gratitude et de compassion...

Pascale

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 18:58

 

 

Je ressens en moi quelque chose de poignant,

c'est vraiment ce mot: poignant.

Pascale

 

Lavatère

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 14:39

Ecrit à Hauteville en avril

 

Promenade au jardin de méditation

Tout à coup, face à un buisson pleins de bourdons, je m'arrête. Des mésanges chahutent. La vie bruisse, le soleil caresse les arbres, les plantes.

Je me dis que la même importance peut-être donnée aux pensées, aux émotions, qui me traversent, faisant partie de mon paysage.

Une pensée comme le chant d'une mésange

Une émotion comme le bourdonnement d'un bourdon

Pas plus,

Pas moins...

perso-099.jpg

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 19:33

 

 

Se retourner dans son lit,

s'asseoir,

se tenir debout,

marcher,

boire,

avoir de l'appétit,

manger,

avaler,

saliver,

prendre une douche,

uriner,

déféquer,

que de gestes simples, quotidiens,

que nous faisons sans y penser,

que nous n'apprécions pas plus que ça,

et qui, pourtant, quand ils sont difficiles,

voire impossibles normalement,

prennent tellement d'importance.

Alors soyons là, bien présents, 

pour les apprécier,

les considérer à leur juste valeur,

les vivre pleinement...

Pascale


Pivoine rose

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 17:47

Fait partie de la technique du chamane

(Revue inexploré - Réjane Ereau)

 

Happés par le rythme de nos quotidiens, les sollicitations et obligations, nous appuyons rarement sur "pause". Ces moments d'entière disponibilité sont pourtant cruciaux dans l'émergence spontanée d'intuitions et d'idées révélatrices.

 

"Le savoir est à disposition, mais pour y accéder, il faut nous entraîner à écouter le silence et voir dans le noir, chacun à notre façon, afin de réapprendre les langages de l'invisible, dit Ulla Straessle. Moi-même, quand je n'ai pas assez de temps pour me retrouver seule, tranquille, sans lire, écrire, regarder un écran ni écouter de la musique, ma créativité s'étiole".

 

Aussi vertigineux qu'il paraisse, parce qu'il nous extrait de nos territoires balisés, nous pousse à imaginer, convoquer, conjurer, aller chercher au plus profond de nous, il faut apprivoiser le vide, en se contentant d'être là, contemplatif, "connecté à soi-même, à sa propre virtualité, à ce que l'univers propose". Alors, des tas d'informatios pourront se révéler, sans même que nous l'ayons désirer.

 

Lac-des-ch-nes-papillon-151.jpg

 

 

POUCE !

C'est ce que je ressens fortement depuis quelques mois déjà et je vais me faire ce cadeau dès la fin du mois de mai. Après mon déménagement, mon retour à la campagne, je vais pouvoir me poser, vivre sans le stress du travail, des journées de 13h de folie, pour me retrouver, contempler, goûter la vie tout simplement, retoucher l'espace en moi, la joie, et accueillir ce qui apparaîtra dans cet espace, en tendresse... Aucun projet, aucune envie particulière, juste être là pour ressentir, voir, vibrer à l'unisson de cette vie...

Quel cadeau!!! MERCI... Pascale

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 13:13

 

La spiritualité ne consiste pas en une maîtrise de quelque ordre que ce soit,

mais en l'acceptation entière d'une inquiétude fondamentale, existentielle.

 

Chogyam Trungpa

 

247443737_311156e1e5.jpg

 

En partage - la puissance des mots:

J'ai travaillé ce matin en focusing avec les mots CONFIANCE et ABANDON, que j'ai laissé résonner à plusieurs reprises, et ce qui est venu est une grande détente, un relâchement des muscles, des tensions, puis le sentiment d'une porosité du corps, contrairement à la densité ressentie quand je suis dans une volonté, un contrôle de ce qui se passe... comme un rocher qui fait bloc, obstacle à la rivière... ou sentir que la vie peut me traverser et vivre à travers moi, en toute liberté... ce n'est pas nouveau pour moi mais je n'avais jamais pris la mesure de la force des mots... Pascale

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 13:26

 

Je viens de passer mon samedi à marcher avec Alain, mon compagnon, dans un groupe accompagné par Daniel Zanin, que j'ai connu il y a de nombreuses années. Il nous a appris la marche afghanne et d'autres façons de respirer tout en marchant. Nous avons aussi partagé plusieurs façons d'être plus présents à nous même et à l'instant. Je ne peux que vous conseiller de passer au moins une journée avec lui. Je vous indique l'un de ses sites internet:

 

http://www.marche-consciente.com

 

FEUILLES-VERTES-PERLEES.JPG

Photo de Roger  Sensevy

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 18:19

La vie est un voyage

 

Tous les événements de notre vie

sont un paysage à traverser, fait

de grande étendues planes et calmes,

de montagnes abruptes à escalader,

de rivières larges et profondes,

de ruisseaux impétueux et joyeux,

de gouffres profonds et noirs,

de points de vue spacieux et lumineux,

de ciels d'orage ou bleu d'azur,

de nuits sans lune ou éclairées d'étoiles,

de déserts arides,

de forêts luxuriantes,

de ciels de neige,

de jours froids et durs,

de journées torrides,

de brises tièdes et bienfaisantes,

d'endroits habités

et d'autres de solitude,

de saisons qui se suivent et ne se ressemblent pas...

 

et nous, avec notre sac sur les épaules,

plus ou moins lourd,

nous essayons

de ne pas nous identifier

à ce paysage traversé

et

d'accepter chaque creux ou bosse,

comme cadeau de la Vie même...

le but n'étant pas d'arriver quelque part

mais de vivre chaque instant pleinement...

et d'aimer...

 

Pascale

 

04.08.2013

Bauges-notre-for-t-005.jpg


Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 18:05

... sans contraintes, sans horaires, sans maison donc sans ménage, cuisiner sur un petit réchaud, faire la vaisselle dans le ruisseau, se laver dans le lac ou sous la douche solaire suspendue à 3 piquets, creuser un petit trou dans la forêt pour faire ses besoins, dormir sous la petite tente en entendant tous les bruits de la nuit, les animaux qui furètent, qui se répondent (le père grenouille discutant avec le chevreuil!), faire la sieste dans le hamac installé entre deux arbres, manger des fruits d'été, des salades, des saucissons du cru, découvrir, marcher, s'émerveiller, contempler, lire, sortir pour aller aux marchés provençaux, se payer une boisson fraîche au bistrot du village et regarder les gens vivre, se raconter, s'écouter, prendre le temps... en toute simplicité... un vrai bonheur... l'impression que ces 10 jours étaient 6 mois... 

Ces jours simples et bons m'ont donné une envie de vivre plus simplement, sans tout ce matériel qui nous encombre, nous prend du temps... l'envie de vivre dans une cabane sans confort, au bord de l'eau, et de goûter la vie au plus près...

DSC03544 (800x600)

 

DSC03522 (800x600)

Rencontres bien sympathiques...

DSC03539 (800x600)

 

DSC03557 (600x800)DSC03559 (800x600)

 

DSC03569 (800x600)

Le Val des Nymphes

août 2012 004

Notre petit lac...

 

août 2012 059

Paysage de La Drôme provençale...

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Textes personnels
commenter cet article