Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • SOURIRE
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...
  • Princesse me croyant souvent grenouille, j'ai besoin de toucher au sens de cette vie, de m'ouvrir à ma véritable nature. J'essaie d'etre presente a  tout ce qui se presente a moi, avec curiosité, amour et joie...

Texte Libre

Rechercher

Archives

22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 15:52

Introduction à l'éveil spirituel ...

par Thierry Vissac

 

Qu’est-ce que l’éveil spirituel ?

On parle d’éveil dans toutes les écoles spirituelles, depuis le bouddhisme jusqu’aux courants New Age plus récents. Après avoir connu des « saints », des « sages » et des « illuminés », nous avons, depuis quelques temps, affaire à des « éveillés ». L’éveil spirituel est une notion qui désigne quelque chose de précieux mais qui, comme beaucoup d’autres, a perdu un peu de son sens.

 

Quel est donc le sens de cette expression ? Que désigne-t-elle ?

 

À l’origine, l’invitation à l’éveil spirituel est faite aux êtres assoupis dans un certain sommeil. Le sommeil en question signifie le fait de vivre dans le rêve ou dans l’illusion. L'éveil spirituel est donc l'émergence de la conscience hors du monde fantasmagorique des illusions, un peu comme la conscience sort du sommeil après une nuit de cauchemars.

 

Quelles sont les illusions ?

 

La première illusion, qui fonde toutes les autres, est la croyance que la vie s'organise par notre intelligence personnelle (contrôle, maîtrise, projections sur l'avenir). Cette illusion indique que l’on a perdu de vue l'Intelligence de la Vie qui organise toute chose à tout moment.

 

La seconde illusion, qui découle de la précédente, est la croyance que nous sommes une "personne isolée", face aux autres ou contre les autres, séparée de tous et en danger permanent (d’où nécessité de se protéger continuellement). Une telle perception est cause de guerre, de conflit, de violence et conduit à l'impossibilité d’être réellement en relation avec qui ou quoi ce que ce soit.

 

Une troisième illusion, plus dynamique celle-là, et fondée sur les précédentes, se trouve dans le fait d’investir notre énergie exclusivement dans le transitoire comme si les choses étaient éternelles (famille, profession, propriétés). Cette illusion amène à la révolte et la souffrance chaque fois que nos projets s’effondrent.

 

Une autre illusion dynamique est de croire qu'il existe un(e) ou des autres capables denous apporter le bonheur (cette illusion a créé le mythe de l'âme-soeur) ou, au contraire, responsables de notre malheur. Beaucoup de larmes sont versées à partir de cette croyance parce que cette quête « vers l’extérieur » est sans fin et toujours vaine.

 

Enfin, la dernière illusion, particulièrement active dans les milieux philosophiques et spirituels, conduit à croire en l'autorité et en la suprématie de la pensée, de l'intellect et donc du jugement. Son corollaire consiste à se fixer des objectifs à partir de fantasmes, un des plus courants étant celui qui promet d’« atteindre un état de béatitude permanente » et, bien entendu, de se désespérer de ne jamais y parvenir.

 

Que produit l'éveil spirituel ?

 

L'éveil spirituel, par la dissolution des croyances et illusions évoquées ci-dessus, révèle notre unité intrinsèque avec les mouvements de la vie (contre lesquels nous luttions en permanence), notre lien avec nos congénères (voilé par le sentiment de séparation), l'éternité de l'existence (au-delà des projets et objets de l'univers personnel). Dans cet éveil, nous réalisons que nos illusions étaient la cause de toutes nos souffrances. Mais nous voyons surtout émerger la joie et la paix qui naissent de l'accueil de ce qui est etl'ouverture du coeur qui en résulte relâche spontanément l'emprise du mental, l’étau de la certitude intellectuelle et tous les cadres étroits que nous avions pris pour "notre vie".

 

Et maintenant ?

 

Il est peu probable que ces mots produisent spontanément un quelconque éveil. Le mental y trouvera peut-être des confirmations intellectuelles ou encore des occasions de discuter mais pour que l’éveil soit une réalité vivante, il faut, un jour, faire le pas hors du cadre des conceptions. Pour cela, l’Intelligence de la Vie glisse parfois malicieusement quelques peaux de bananes sous nos pieds (que nous prenons pour des obstacles se dressant dans notre course effrénée vers nulle part), elle provoque des surprises dans le continuum de nos projets personnels (que nous prenons pour des entraves à notre besoin de contrôle), elle nous met en présence de rappels de notre vraie nature (que nous accueillons tragiquement comme un sentiment de perte, alors que seule l’illusion peut être perdue), et nous invite (parfois sans ménagement) à revenir à ce qui est, à nous réveiller du mirage de ce que l’on voudrait qui soit et à redevenir participants et serviteurs d’un processus immense et magistral qui s’appelle la Vie.

 

Extrait du site de Thierry Vissac : http://www.istenqs.org/

Repost 0
Published by SOURIRE - dans Thierry Vissac
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 10:29

L'action est sacrée dans son intention autant que dans sa forme, par les liens qui se tissent entre les hommes... Si nous y apportons une conscience et une honnêteté particulières, qui surviennent naturellement lorsque nous avons abandonné nos masques et nos costumes, il se manifeste une grâce et une légèreté qui donne une nouvelle saveur à nos gestes, paroles et actions...

L'effluve délicieux du sacré se glisse dans toute action visitée par la conscience et l'humilité d'être soi.

Cette offrande de soi est le véritable aboutissement de nos quêtes car ce que nous cherchions en tous sens révèle son humble secret lorsque cesse la quête.

Il n'existe pas de détente plus profonde que la liberté d'être et de s'offrir au regard des autres plutôt que de paraître et de présenter une image calculée. Il n'existe pas de moment plus riche que celui vécu dans la simplicité et l'accueil. Il n'existe pas d'extase autre que la joie simple d'être vivant. Il n'existe pas de service plus élevé que notre Abandon à l'Intelligence de la vie dans ses formes multiples et parfois surprenantes. Il n'existe pas de participation plus active au destin du monde que de vivre la paix, la joie et l'amour qui naissent spontanément et sans y penser de cette relation en vérité avec toute chose et tout être.

Et si Dieu ne nous avait jamais attendu ailleurs qu'à l'endroit où nous sommes, dans la simplicité de l'offrande de soi?


(Ni singe ni sage ou l'éveil de l'homme nouveau de Thierry Vissac)


J'ai découvert Thierry Vissac il y a une dizaine de jours lors d'une conférence à Annecy et j'ai participé à un atelier avec lui dimanche passé. Ce fût une joie que de passer quelques heures en sa compagnie ainsi que de celle de Marie-Christine qui l'accompagne. Son enseignement est simple, épuré, accessible à tous, et son principal message : "ETRE AVEC" rejoint complètement celui de Swamidji: "ETRE UN AVEC". Accompagner la vie en nous, s'abandonner aux mouvements de la vie qui nous traversent, en conscience. Laisser tomber les masques...  les exercices qu'il propose sont très simples, très pratiques. S'il passe près de chez vous, ne le râtez pas!
Je vous laisse l'adresse de son site internet: http://www.istenqs.org/Conferences.htm


Photos de Roger Sensevy
Repost 0
Published by SOURIRE - dans Thierry Vissac
commenter cet article